Ombres Nocturnes

Nuit du 29 au 30 Décembre. Le froid s’installe sur la capitale des Ducs de Bourgogne. Le vent souffle légèrement, faisant virevolter quelques feuilles desséchées. La ville commence à s’apaiser après une nouvelle journée mélangeant tensions des manifestions et derniers achats avant le nouvel an. Les rues s’enchaînent, les quartiers se succèdent, avec eux des paysages plus banal les uns que les autres et dans le même temps, si saisissants. Saisissants par leurs banalités, saisissants par leurs simplicité, saisissants par leurs fades beautés.


Cette nuit la ville allait être froide. Cette nuit l’hiver l’avait envahie. Cette nuit les ombres nocturnes s’acharnaient sur la ville.

Quentin

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s